Parlons peu, parlons poids !

D’accord, je vous le concède, le jeu de mot est vraiment nul et pas drôle, d’autant que le sujet que je souhaite aborder est loin d’être comique, mais je dois avouer que je ne peux pas vraiment m’empêcher de faire des vannes moisies, peut-être pour relativiser un peu ou pour moins me prendre au sérieux ? Qui sait!

Revenons à nos moutons, comme de nombreuses personnes, je suis actuellement en guerre (l’image est un peu forte, mais vous comprenez l’idée) avec : mon poids, mon « image », mon corps … moi en gros. Plusieurs évènements dans notre vie, et notamment pour les femmes, peuvent nous amener à avoir des variations de poids importantes : puberté, prise de la pilule, grossesses, changements hormonaux (les joies d’être une fille en gros), maladies et tant d’autres. Alors en plus d’avoir l’impression de ressembler à une baleine, on se retrouve confronté au regard des autres, regard pas toujours très bienveillant, aux magasins de fringues où on a l’impression que tout est taillé pour des nanas qui ont des tailles mannequin, oui parce que sur toi ça ne ressemble jamais à rien, et parfois même aux blessures sportives (oui oui, j’ai longtemps fait du patinage artistique et aujourd’hui mes genoux me détestent) … bref, avoir du poids en trop c’est pas top. En plus de ça on se sent mal dans sa peau, on ne se reconnaît pas, on a l’impression que c’est pas nous dans la glace … donc en plus d’affronter le regard extérieur, on affronte le nôtre et je crois qu’au final, c’est ce regard qui fait le plus mal. Alors je généralise, parce que je sais que certaines se portent très bien avec le poids qu’elles ont et je leur tire d’ailleurs mon chapeau, car être bien dans sa peau, c’est un peu notre but ultime, du moins le mien !

Pour la petite histoire, j’ai pris du poids à la puberté (donc vers 10 ans … merci les règles précoces) et il m’a fallu plusieurs années pour stabiliser mon poids. Puis est arrivé le lycée, les horaires un peu plus serrés, pas de cantine, donc des repas pris sur le pouce au resto U du coin (oui parce qu’on avait le droit de manger au resto U, c’était cool … mais pour la ligne un peu moins, parce que quand tu n’as même pas une heure pour manger et que la file qui va le plus vite, c’est celle des pizzas et tartes flambées, tu réfléchis pas trop longtemps), ajouté à cela l’arrivée de la pilule, un peu de laisser-aller, du stress … et PAF 10kg dans ta tronche. C’est pas que je ne m’en rendais pas compte, mais quelque part j’avais d’autres chats à fouetter à ce moment. Puis l’université, ça a continué, puis les déménagements, puis un stage où je me suis un peu ennuyée … 10kg de plus, ce qui en tout, si vous avez bien suivi, fait 20kg pris sur les dix dernières années à mon actif (comme ça ça paraît pas énorme, mais si je vous dit que les 8 derniers ont été pris depuis début 2015, ça fait peur hein ?). Dans ce calcul je ne compte pas ceux que j’ai perdus entre temps, puis repris (gourmande un jour, gourmande toujours), bref le yo-yo.

Alors pourquoi je vous raconte ça ? Parce qu’aujourd’hui je n’en peux plus, de mon poids, de ne pas pouvoir m’habiller comme je le veux. La personne que je vois dans le miroir ce n’est pas moi. Ça a une grosse incidence sur mon moral et sur ma vie quotidienne. C’est principalement pour ça que j’ai décidé de sauter le pas et de faire appel à une diététicienne pour m’aider dans ma démarche de perte de poids. Je me suis donc dit que ça pourrait peut-être en intéresser certaines et si c’est le cas, je me ferai un plaisir de partager avec vous mon expérience avec la diététicienne mais aussi les résultats que j’obtiendrai (ou pas d’ailleurs, mais restons optimistes, il n’y a pas de raisons que ça foire ^^).

N’hésitez pas à partager vos histoires également, le soutien c’est important et ensemble on ne peut que mieux réussir, non ?

A bientôt,

Alexia

Publicités

10 réflexions sur “Parlons peu, parlons poids !

  1. coucou,
    bravo pour ton courage, et ouvrir un blog c’est un peu s’accepter non ?!
    j’espère que ta démarche avec cette diététicienne va d’aider à avancer, je l’espère !
    je connais aussi les hauts et les bas avec mon poids et c’est très difficile de s’accepter par moment,
    bises

    J'aime

    • Coucou Sophie,

      effectivement, ouvrir son blog, en parler, c’est le début de l’acceptation … et puis c’est reconnaître que ça ne va pas, ce qui est aussi une bonne chose. J’espère aussi que ça va m’aider de la voir, d’avoir des conseils personnalisés et adaptés à mon quotidien.
      Je crois que c’est un problème récurrent que l’acceptation de soi, c’est vraiment pas facile. En tout cas si tu as envie d’en parler quand tu as des bas (et des hauts aussi en fait :p) n’hésite pas, je suis là ;).
      Bisous.

      Aimé par 1 personne

  2. Félicitations Alexia. Je sais comme cette décision est dure à prendre, et tu m’en as d’ailleurs parlé sur mon propre blog! En tout cas, je t’encourage à fond et je te dis un grand bravo d’avoir osé en parler!
    Je t’embrasse!

    J'aime

  3. J’ai le même problème que toi, en 7 ans j’ai pris 16kg… J’en ai déjà perdu 4 mais en trop de temps et je suis assez fainéante pour tout ce qui est sport, j’essaie mais je n’arrive pas à être à un rythme régulier, bref la galère !
    Tiens-nous au courant pour la diététicienne 🙂

    J'aime

    • Je compatis … les kg sont plus faciles à prendre qu’à perdre malheureusement :(. Je te souhaite plein de courage, je sais que c’est pas facile, mais c’est vraiment une question de volonté, de bons conseils, de bonnes habitudes alimentaires etc. Et pour le sport j’ai beaucoup de mal aussi, pas assez de motivation faut croire ^^.

      J'aime

  4. Je suis pareil j’ai pris 20 kg en 10 ans et 2 grossesses. Le fait d’être en couple m’a fait grossir. Et puis après le 2 ème bb j’ai fais une dépression post partum : pas assez de monde pour m’entourer je me suis réfugiée dans la nourriture qui elle est toujours présente !!! Je n’arrive pas à faire attention plus d’une semaine j’ai essayee le dieteticien mais ça n’a pas marché. Je me suis inscrite plusieurs fois à Weight Watchers pour rien!!! Le sport et moi ça fait 2 !! Je vais avoir 40 ans et je me sens mal dans mon corps je ne peux pas m’habiller comme je veux. Voilà je sais ce que tu ressens.

    J'aime

  5. Bonjour,
    Je me retrouve un peu dans ton histoire. En septembre, comme toi j’ai décidé de me prendre en main. Mon métier avec de nombreux déplacement ne me permet pas d’aller voir une diététicienne.
    Du coup j’ai profité d’une vente privée sur le programme Savoir Maigrir de Cohen. Et depuis tout va bien, malgré que je n’ai pas une personne physique, j’arrive pour l’instant à tenir.

    Du coup, je t’ai ajouté à ma petite liste à suivre, car je serais intéressé d’avoir tes retour et tes conseils.

    Je te souhaite bon courage dans ton combat (car oui c’est un peu comme un combat, contre soit même en fin de compte).

    J'aime

    • Coucou et merci pour ton retour (et mes excuses pour ma réponse tardive) !
      Je reparlerai bientôt de mon expérience chez la diététicienne, car bien que cela m’ait apporté certains éléments, je ne suis pas totalement convaincue ;).
      Bon courage à toi également, comme tu le dis c’est un combat, un combat de tous les jours, où chaque petite victoire est une avancée.

      J'aime

  6. Pingback: La diététicienne : mon expérience ! | Un Brin d'opale

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s